Accepter les cartes bancaires sur son lieu de vente

Accepter les cartes bancaires sur son lieu de vente
3 (60%) 2 vote[s]

En france, la majorité des transactions est aujourd’hui réalisée par carte bancaire, car cette dernière est pratique pour le consommateur.

Elle est sécurisée et permet de payer facilement n’importe où, même à l’étranger, cela évite également de devoir transporter des billets et des pièces sur soi.

Pour le commerçant, la carte bancaire offre un grand nombre d’avantages. Tout d’abord, elle permet de gagner du temps. Il n’y a pas besoin de compter la monnaie et, avec le paiement sans-contact, l’encaissement ne prend que quelques secondes.

Mais que faut-il comme matériel et service pour pouvoir prendre les cartes bancaires sur son lieu de vente ? A qui s’adresser ?

Le terminal de paiement

Afin de pouvoir proposer à ses clients un encaissement par carte, le commerçant doit disposer d’un terminal de paiement. Le terminal de paiement électronique est une machine plus communément appelée “machine carte bancaire” ou “tpe”. Elle va permettre de lire la puce et la piste magnétique d’une carte et de transmettre les informations des transactions aux serveurs des banques.

Il existe différents type de terminaux de paiement. Les terminaux peuvent être fixes, portables ou GPRS.

Les terminaux fixes sont uniquement des terminaux de comptoir. C’est le terminal idéal si le commerçant possède une caisse fixe. Ce terminal ne peut être déplacé. Il ne possède pas de batterie. Il a besoin d’être relié à l’électricité pour fonctionner.

Pour les restaurants où l’on fait payer les gens aux tables, il est nécessaire de prendre un terminal de paiement portable. Le terminal portable possède une batterie et peut-être déplacé librement dans le magasin. Il faut néanmoins le poser sur le socle pour transférer les informations après un paiement.

Le terminal de paiement GPRS peut être utilisé n’importe où. Il possède une batterie et une connexion GPRS ou parfois 3G. Il est donc possible d’encaisser partout où le terminal capte les réseaux téléphoniques des opérateurs tel que Orange, Bouygues ou SFR.

Les différentes connexions

Une fois que le commerçant à choisit le type de terminal qui lui convient, il faut qu’il choisisse un mode de connexion.

Il existe 3 modes de connexion. Le mode de connexion le plus connu est analogique (RTC). Le terminal se connecte via la ligne analogique comme le faisait nos modems internet il y a 15 ans. Ce mode de connexion est très lent et nécessite d’appeler un numéro payant. La facture téléphonique peut devenir rapidement élevé si le commerçant réalise de nombreuses transactions.
Le mode IP, le plus rapide et le moins couteux, consiste à utiliser la connexion de votre box internet. Pour utiliser le mode IP, il faut prendre un abonnement spécifique pour pouvoir envoyer les données de manière sécurisée. C’est rapide et cela coûte moins cher qu’une connexion RTC.

Enfin, si vous choisissez un terminal qui fonctionne en GPRS (généralement des terminaux mobiles mais pas forcément), vous devez transmettre les informations via une connexion sur les réseaux des opérateurs mobiles. Le commerçant devra donc prendre un abonnement en GPRS avec une carte SIM spécifique.